Grégoire Loiseau.

Agrégé des Facultés de droit en 1997, je suis Professeur à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

Spécialiste de droit social et généraliste de droit civil, j’enseigne et publie principalement en droit du travail, en droit des contrats et en droit des personnes. Mes enseignements et mes publications portent également sur le droit du numérique et l’intelligence artificielle.

J’assure la direction du master 2 professionnel Juristes de droit social en formation initiale (apprentissage) et en formation continue.

J’exerce la fonction de médiateur au sein de l’Université.

Je suis consultant au sein du Cabinet Flichy Grangé Avocats.

Depuis mon arrivée à l’Université Paris 1 en 2003, j’ai exercé les fonctions de:

  • directeur de l’Institut des sciences sociales du travail (2004-2006)
  • directeur de l’UFR Travail et Etudes sociales – AES et Droit social (2006-2011)
  • vice-président de l’Université chargé des études et de la vie universitaire (2009-2012)
  • directeur de l’Ecole de droit de la Sorbonne (2013-2016).

Travaux

Coauteur de deux Traités en droit des obligations (Le régime des créances et des dettes, LGDJ, 2005, coécrit avec M. Billiau et J. Ghestin ; La formation du contrat, 2 tomes, LGDJ, 2013, coécrit avec J. Ghestin et Y.-M. Serinet), coauteur également de deux ouvrages en droit du travail (Le droit de la représentation du personnel, Dalloz Action, 2018, coécrit avec P. Lokiec, L. Pécaut-Rivolier et P.-Y. Verkindt ; Le droit de la négociation collective, Dalloz Action, à paraître, coécrit avec P. Lokiec, L. Pécaut-Rivolier et P.-Y. Verkindt), je suis l’auteur d’un ouvrage en droit des personnes (Ellipses, 2e éd., 2020).

Codirecteur scientifique de la revue Bulletin Joly Travail, je suis titulaire de la chronique mensuelle « Contrat et responsabilité » dans la revue Communication commerce électronique, participe à la chronique trimestrielle « Contrat de travail » de la revue de droit des contrats et rédige la chronique annuelle « Droits de la personnalité » de la revue Légipresse.